Etudiez au Turquie : Toutes les informations pour étudier au Turquie

Pays : Asie et Turquie.

PAYS : TURQUIE

Pays situé aux confins de l’Asie et de l’Europe, la Turquie partage des frontières communes avec des pays des deux continents, notamment la Bulgarie, la Grèce, l’Azerbaïdjan, l’Iran et l’Irak. Ce vaste pays possède de nombreuses universités avec un large choix de filières d’études. La plupart des établissements dispensent un enseignement soit en langue anglaise soit en langue turque.

Les étudiants étrangers doivent passer un test de langue turque avant leur admission dans une université en Turquie. Ceux qui échouent à ce test doivent suivre un programme d’apprentissage du turc pendant un an afin d’acquérir un niveau suffisant pour poursuivre des études universitaires. Pour les cursus en anglais ou en allemand, un test linguistique est aussi exigé lors de l’inscription des étudiants. Les étudiants qui choisissent le turc comme langue d’enseignement doivent réussir le test “Turkish Language Proficiency”.

N.B : Il existe des filières d’études francophones, notamment pour la Communication, le Droit et l’Ingénierie. C’est le cas pour l’Université Galatasaray d’Istanbul. Site web:www.gsu.edu.tr

Général

La politique économique de la Turquie est caractérisée par une économie libérale de marché, par l’ouverture sur l’extérieur et par un renforcement de l’initiative privée. L’effort de modernisation de l’économie et de la société entrepris par l’Etat, a également concerné l’enseignement, notamment le niveau supérieur. Les établissements de l’enseignement supérieur enveloppent des universités, instituts, facultés, centres d’applications et de recherches, conservatoires, écoles supérieures, écoles supérieures d’études professionnelles.

• YÖK

En Turquie, les universités sont placées sous la responsabilité d’un organisme appelé “Le Conseil de l’Enseignement Supérieur”(YOK). Le YOK, institution autonome de personnalité juridique publique, régit l’enseignement supérieur et oriente les travaux des établissements d’enseignement supérieur. Cet organisme composé de 22 membres, est responsable de la planification, de la coordination, de l’accréditation et de la supervision de l’enseignement supérieur. Il subventionne aussi tous les établissements supérieurs, excepté certains établissements financés par des fonds privés.

• Système d’enseignement supérieur

Le système d’enseignement supérieur en Turquie comprend d’une part les universités et d’autre part les établissements professionnels. Il existe actuellement 193 universités en Turquie (109 universités publiques, 76 universités de fondation (en constante augmentation) et 8 écoles professionnelles supérieures engagées dans l’enseignement supérieur et la recherche. Elles offrent un cursus académique classique allant du 1er au 3ème cycle, dans une large gamme de filières : archéologie, médecine, gestion administrative, sciences humaines et sociales, droit, agriculture, génie, architecture, sciences naturelles, etc. Les instituts mènent quant à eux à un diplôme de 1er cycle et certains d’entre eux sont techniques: ils préparent en deux ans les diplômes professionnalisants. Il existe aussi une université qui est spécialisée dans le télé-enseignement (Université d’Anadolu, www.anadolu.edu.tr).

• Le fonctionnement de l’enseignement supérieur

Chaque établissement supérieur garde une certaine autonomie dans sa gestion administrative et académique, mais la création d’un cursus à tout niveau doit être avant tout ratifiée par le YOK. L’année universitaire est divisée en 2 semestres : la session d’automne (septembre à février) et la session de printemps (février à juin). Une session d’été facultative de juillet à août est aussi possible.

PROCEDURE D’ADMISSION AU SEIN D’UNE ECOLE

Le nombre d’étudiants étrangers admissibles dans les universités turques est soumis à un quota, et ceci dans toutes les disciplines. Depuis l’année universitaire 2011-2012, les demandes d’inscription sont évaluées par les universités concernées dans le cadre de limites des places consacrées aux étudiants étrangers et selon certains critères tels  que les examens nationaux des pays d’origine, les examens internationaux, les relevés de notes, l’examen de  l’université en question etc. Les principes relatifs à l’accueil des étudiants et les critères de cet accueil selon chaque établissement universitaire, figurent dans le site web officiel du YOK: www.yok.gov.tr sous la rubrique Foreign Students (Students Meeting their Own Expenses) ou (Students Holding Scholarships from the Turkish Government).

Par  ailleurs, une liste comprenant le quota des universités turques figure dans le site web suivant :

www.osym.gov.tr sous forme de guide d’étudiants étrangers qui seront accueillis par    les  universités  turques (sous  la rubrique “Guncel”“Yurtdisindan Ogrenci Kabul Kilavuzu “Kilavuz”Guide, ce dernier date de  10  juin 2010). La liste  a été élaborée en turc et en anglais.

Concernant le quota des universités concernées, les demandes d’inscription se feront directement auprès desdites universités. Il sera possible de se renseigner sur les dates de demande d’inscription, par le biais des sites internet concernés.

Les étudiants étrangers qui veulent faire des études en Médecine dans les universités turques, doivent obtenir l’équivalence de YOK et suite aux examens d’entrée de ‘Formation de Spécialité en Médecine’ (TUS) qui ont lieu en Turquie, doivent être placés dans le domaine y relatif. Les frais de scolarité augmentent chaque année, ils varient entre 1.500-4.500 USD pour les universités d’Etat et 11.000-25.000 USD dans les universités privées de fondation.

Programme d’Echange Académique “Mevlana”

Etant entré en vigueur en 2011, “Mevlana” est un programme permettant les échanges des professeurs et des étudiants entre les établissements académiques en Turquie avec leurs équivalents à l’étranger. Différente des autres programmes d’échange, la mobilité dans le cadre du programme “Mevlana” comprend, sans discrimination géographique, tous les établissements de l’enseignement supérieur à travers le monde. Les étudiants participants peuvent bénéficier du programme pour une durée de minimum un semestre et de maximum deux semestres.

Conditions nécessaires pour les étudiants :

– Etre inscrit dans un programme d’un établissement de l’enseignement supérieur formel (cycle de deux années d’études, licence, master, doctorat).

– Avoir une moyenne pondérée cumulative d’au moins 2,50 sur 4,00 pour les étudiants de cycle de deux années d’études et de licence.

– Avoir une moyenne pondérée cumulative (MPC) d’au moins 3,50 sur 4,00 pour les étudiants de master et de doctorat.

– Avoir 50 % de la note en langue et 50% de la moyenne pondérée cumulative (MPC).

– Les étudiants de la première année, de l’année préparatoire des cycles de deux années d’études et de licence ainsi que les étudiants de l’année préparatoire scientifique de master et de doctorat ne pourraient pas assister au programme au cours du premier semestre.

La poursuite des études est possible sans perte de semestre à condition de réussir tous les cours lors de son séjour académique en Turquie et que l’équivalence des cours pris en Turquie soit clairement définie.

Les étudiants participants ne sont pas obligés de payer les frais de scolarité à l’université d’accueil en Turquie. Les inscriptions pour le programme auront lieu au cours du mois d’avril de chaque année.

Dans le cadre du programme “Mevlana”, les bourses sont aussi possibles et peuvent aller jusqu’à 850 TL/mois (environ 285 USD/mois)

Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site web suivant :

https://www.yok.gov.tr/documents/757816/1685286/FAQ.pdf/a4247d29-1322-4bab-a9e1-718c49271eca

PROCEDURE D’IMMIGRATION ETUDIANTE

Conditions d’âge et de santé

– Date de naissance après le 01 janvier 2004 pour la licence,

– Date de naissance après le 01 janvier 1995 pour le master,

– Date de naissance après le 01 janvier 1990 pour le doctorat,

– Date de naissance après le 01 janvier1980 pour la recherche,

– Ne pas avoir des problèmes de santé pouvant risquer la poursuite des études.

Les critères d’évaluation

– Relevé des notes de diplôme (minimum 11 points sur 20)

– La moyenne pondérée cumulative jusqu’au moment de l’inscription (cumulative GPA)

– Note de l’examen d’entrée à l’université (le cas échéant)

– Note de l’examen de Baccalauréat (le cas échéant)

– Note de l’examen international (le cas échéant)

– Autre (certificats de langue etc.)

Les inscriptions pour les Bourses de Turquie sont ouvertes en ligne au mois de chaque année, qui est suivi par une présélection par les responsables en Turquie. Ensuite, les candidats ayant réussi la première étape ont le droit d’assister à des entretiens organisés par le Comité de Sélection qui arrive à chaque pays à un moment donné au mois de mai. Selon la performance des postulants aux entretiens, une dernière sélection est faite pour annoncer les résultats finaux au mois de juin, suivi par les inscriptions définitives aux mois de juillet et d’août.

La connaissance de la langue turque n’est pas obligatoire afin de postuler pour les Bourses de Turquie. Mais pourtant, pour les postulants ayant réussi, les universités turques offrant l’enseignement en langue turque exigent une preuve de la connaissance linguistique au moment de l’inscription. Sinon, ils seront obligés de passer une année préparatoire en langue turque au sein de l’université et de réussir l’examen TYS (Examen d’Aptitude en Langue Turque) au terme duquel ils seront autorisés à commencer leur éducation formelle. Il existe des alternatives pour raccourcir cette durée et se familiariser avec la culture turque en apprennant la langue dans un Centre Culturel Turc de votre pays.

Pour de plus amples informations veuillez visiter le site web suivant : http://www.turkiyeburslari.gov.tr/index.php/en/

YOS : Examen d’Entrée à l’Université pour les Etrangers

Lancé à l’année 1981 pour la première fois, l’examen central de YOS a été organisé par OSYM (Centre de Sélection et de Classement des Candidats) jusqu’à l’année 2010. A partir de cette année-là , suivant le changement de législation, chaque université turque a été autorisée à organiser son propre examen.

En 2015, 43 universités ont organisé leur propre YOS (entre les mois de mars et juin, dépendant de chaque université). Mais la plupart d’eux ont eu lieu seulement dans la ville propre de chaque université. Parmi toutes ces universités, l’université d’Istanbul est celle qui organise YOS à grande échelle sous le nom de l’examen IÃœYOS (Istanbul Universitesi Yabanci Uyruklu Ogrenci Sinavi) (http://yos.istanbul.edu.tr/). Dans son édition de 2015, l’Examen IÃœYOS a eu lieu dans 36 villes à travers le monde.

En ce qui concerne les étudiants étrangers, IÃœYOS est actuellement l’examen le plus accepté auprès des universités turques. Selon les chiffres de l’année 2015, les résultats d’IÃœYOS étaient valables auprès 81 universités. Il faut souligner que cet examen n’est valable que pour le niveau de licence. Les bourses ne sont pas accordées aux étudiants positionnés selon les résultats d’IÃœYOS. Mais il convient de noter que la plupart des universités sont des universités publiques. Par conséquent, les frais de scolarité sont modestes par rapport à ceux des universités de fondation. Les étudiants étrangers ont plus de frais à payer que les étudiants turcs et cela varie selon les filières. Le moins cher est en télé-enseignement (environ 550 DH par an), tandis que la faculté de médecine est la plus chère (12.000 DH par an). Les étudiants positionnés selon les résultats d’IÃœYOS auront le même droit d’hébergement dans les résidences universitaires publiques que les étudiants turcs, c’est-à -dire, pour de très modestes honoraires (variant entre 500 DH et 3000 DH par an).

ACTUALITES DU PAYS

• Logement

Plusieurs universités turques disposent de résidences au sein de leur campus. Il faut prévoir un budget annuel entre 50.000 DH et 60.000 DH pour les frais d’entretien. Il existe aussi des auberges de jeunesse proposant des prix intéressants.

Pour plus d’informations, contacter :

La Direction Générale des Prêts Etudiants et des Auberges de Jeunesse du Ministère de la Jeunesse et du Sport T.C. GENCLIK VE SPOR BAKANLIGI YUKSEK OGRENIM KREDI VE YURTLAR KURUMU GENEL MUDURLUGUKibris Cad. No : 4 Kurtulus Ankara Turkiye

– Téléphone : +90 312 430 17 80 (pbx)

– Télécopie : +90 312 435 72 84

– Site web :http://yurtkur.gsb.gov.tr/(uniquement en turc)

Bourses:

Accordées par le gouvernement turc aux étudiants étrangers depuis plus de 30 ans, les Bourses de Turquie ont été élargies et ont subi une transformation substantielle à partir de l’année 2012, elles sont placées sous l’autorité de YTB (l’Agence des Turcs à l’Étranger et des Communautés Apparentées), un établissement qui a été fondé en 2010 sous le Premier Ministre de Turquie.

Dans le cadre du programme avec plus de 140.000 postulants de 150 pays du monde, environ 4.000 étudiants sont récompensés des bourses d’études chaque année. Les bourses sont accordées dans trois catégories principales, à savoir : licence, troisième cycle, spécialité et recherche de court terme.

Chaque année à peu près 300 étudiants africains  sont acceptés pour les bourses dont les montants sont les suivants :

– Licence : 600 TL (environ 200 USD)

– Master : 850 TL (environ 300 USD)

– Doctorat : 1.200 TL (environ 400 USD)

– Recherches : 2.500 TL (environ 850 USD)

L’hébergement gratuit est offert aux bénéficiaires dans les résidences universitaires publiques. Les bénéficiaires sont exonérés de payer tous les frais de scolarité à leur université d’accueil en Turquie. Ils sont couverts par le système de la sécurité sociale.

L’enseignement de la langue turque est offert aux bénéficiaires qui ne maitrisent pas la langue pour une durée d’une année pendant laquelle la bourse sera encore valable. Ils sont aussi couverts pour ce qui concerne le vol de départ en Turquie la première fois et le vol de retour à la fin de leurs études.