Etudiez au Suède : Toutes les informations pour étudier au Suède

Pays : Europe et Suède.

PAYS : SUEDE

Plus de 30.000 étudiants internationaux tentent chaque année l’aventure des études en Suède. Le plus grand pays scandinave attire aussi bien par la qualité́ de ses formations que par leur gratuité. Bien que le suédois soit la langue principale des études, le système universitaire offre plusieurs formations en anglais. Le niveau de vie demeure assez élevé́ en Suède, il faut prévoir un budget mensuel minimal de 800 euros pour des études gratuites dans les établissements publics 60 universités et écoles composent l’enseignement supérieur suédois. Celui- ci relève du Ministère de l’Education et des Sciences, aÌ€ l’exception de l’Université́ des sciences de l’agriculture qui dépend du Ministère de l’Agriculture.

Depuis l’introduction d’une Reforme en 1993, les cursus universitaires ne sont plus élaborés sur le plan national, mais local. Par ailleurs, depuis 1991, un examen spécial d’entrée aÌ€ l’Université́ (ESEU) est venu s’ajouter aux notes et aÌ€ l’expérience professionnelle demandées aux candidats. Récemment, et depuis le début de l’année 2007, les universités suédoises ont adopté́ une nouvelle structure, conforme au processus de Boulogne, qui vise à Ì€ harmoniser la dispense des enseignements dans les universités européennes. Les universités sont au nombre de sept. A elles s’ajoutent des établissements spécialisés d’enseignement supérieur et de recherche. Une trentaine d’écoles supérieures de différente importance viennent compléter la formation supérieure. Parmi elles, un grand nombre est spécialisé́ dans le domaine médical et paramédical. A ces établissements publics, il faut enfin ajouter quelques écoles privées dont l’Ecole des Hautes Etudes Economiques de Stockholm et l’Ecole polytechnique de Chalmers aÌ€ Göteborg. Tous ces établissements sont dirigés par un conseil de gestion (financière et administrative) dont les membres sont nommés par le gouvernement pour une durée de trois ou six ans. Les enseignants comme les étudiants sont également représentés dans les organes de décision des établissements. Le système des points et des mentions : En Suède, l’étendue d’un programme d’études est mesurée par un système de points (un point correspond à Ì€ une semaine de cours suivis aÌ€ plein temps). 60 points représentent en général une année universitaire, divisée en semestres – de fin aout aÌ€ fin décembre pour le semestre d’hiver, et de mi-janvier au début juin pour celui du printemps. Les étudiants disposent aussi d’une période de congé de deux semaines au moment des fêtes de fin d’année. Même si chaque établissement a ses propres règles en la matière, les cours se font en général sous forme de conférences devant un grand nombre d’étudiants (300 parfois), et de séminaires regroupant une trentaine de personnes. Les formations sont sanctionnées par des contrôles continus écrits ou oraux et des tests toutes les 3 ou 4 semaines. Dans de nombreux programmes, une large partie de la session finale est consacrée aÌ€ un projet ou à Ì€ une thèse. Les cours sont enseignes en suédois mais aussi en anglais, une grande partie des ouvrages nécessaires aux études étant d’ailleurs dans cette dernière langue.

Diplôme :

Il existe deux types de diplômes de base : les diplômes généraux et ceux dits professionnels. Ces derniers sont décernés après l’achèvement d’études de durée variable débouchant sur une profession, par exemple des études supérieures d’aptitude au professorat. Les diplômes généraux peuvent être :

– Le Högskoleexamen (120 points, 2 années d’études);

– Le Kandidatexamen ou licence (180 points, 3 années d’études au moins);

– Le Magisterexamen ou maitrise (180+60=240 points, 4 années d’études)

– Le Master (180+120=300, 3 années + 2 années d’études)

Pour être admis aÌ€ une formation de 3eÌ€me cycle, il faut avoir mené́ aÌ€ bien un programme de base d’au moins 3 ans. De plus, la commission de faculté́ de chaque établissement statue sur l’aptitude de l’étudiant aÌ€ poursuivre des études de doctorat. Le candidat au doctorat doit suivre un certain nombre de cours et rédiger une thèse. Normalement, il peut achever une formation de troisième cycle en 4 ans d’études aÌ€ plein temps. La plupart des facultés ont rétabli le grade de “licenciat” (correspondant au doctorat d’université́) qui sanctionne une période de formation aÌ€ la recherche plus courte deux ans à Ì€ deux ans et demi (2 aÌ€ 2, 5 ans).

PROCEDURE D’ADMISSION AU SEIN D’UNE ECOLE

L’admission :

L’admission dans une université́ suédoise est, en général, très difficile notamment dans les domaines de la médecine et de la pharmacie. En ce qui concerne les étudiants étrangers, les notes du baccalauréat sont prises en compte mais il est également possible que le candidat soit convoqué́ pour un entretien ou pour passer des tests d’admission spécifiques.

• A noter : la date limite d’admission est pour le semestre d’automne vers la mi- mars et pour le semestre de printemps la mi-septembre. Pour être admis dans l’enseignement supérieur suédois, il faut satisfaire aÌ€ certaines conditions communes aÌ€ tous les établissements, mais aussi tenir compte des éventuelles exigences de certains d’entre eux.

PROCEDURE D’IMMIGRATION ETUDIANTE

Le dossier de permis de séjour pour étudiant doit être déposé aÌ€ l’ambassade de Suède environ 2 aÌ€ 3 mois avant le début des études envisagées en Suède.

– 2 formulaires de demande de permis de travail séjour pour étudiants dument remplis et signes

– Passeport en cours de validité́

– 2 copies des pages 1-6 de votre passeport

– 2 photos d’identité́ récentes non rectifiées

– 2 copies ainsi que l’original de l’inscription

– 1 original + 1 copie de l’attestation de votre banque qui prouve que vous avez sur un compte ouvert à Ì€ votre nom personnel le montant en FCFA équivalant aÌ€ 7.300 SEK multiplié par le nombre de mois d’études en Suède.

Exemple : si vous voulez étudier durant: 18 mois vous devez avoir SEK 109.500 (15 x 7.300)

24 mois vous devez avoir SEK 146.000 (20 x 7.300)

• Taxe aÌ€ payer: 75000FCFA (ou 370FCFA  si vous avez moins de 18 ans).

Sont exonérés les candidats aÌ€ l’Université́ Maritime de Malmö̈ et les boursiers de l’Agence Suédoise de Coopération Internationale au Développement (ASDI).

• A noter : Toutes les formalités sont à Ì€ accomplir avant le départ.

COÛT DE LA VIE: SUEDE

Budget :

Le niveau de vie est très élevé́ en Suède. Il faut compter sur un budget mensuel d’au moins 800 euros pour vivre décemment dans ce pays. La nourriture et le logement sont les sources les plus importantes de dépenses. Par mois, il faudra compter environ : 2400 couronnes pour la nourriture (260 euros) entre 2000 et 2500 couronnes pour un logement étudiant (de 200 à Ì€ 270 euros)

Logement :

La majorité́ des étudiants en Suède habitent dans des résidences au sein du campus. Le nouvel arrivant doit contacter le syndicat des étudiants de son établissement qui pourra l’aider dans sa recherche. Pour plus de renseignements, consultez le site web de l’université́ ou l’établissement supérieur de votre choix.

• Important : dans les grandes villes, il est souvent plus difficile de trouver un logement étudiant, car la demande est supérieure à Ì€ l’offre notamment à Ì€ Stockholm et Göteborg, et dans les villes très étudiantes de Lund et Uppsala. Une solution possible est la colocation. De nombreux sites Internet vous permettent de déposer une annonce en ligne. Vous pouvez aussi consulter les annonces immobilières de certains journaux, ou sur Internet. Allez faire un tour sur bovision, qui propose des logements en sous- location. Il existe d’ailleurs beaucoup de sites dédiés aÌ€ la recherche de logement en Suède, comme Boplats, Hemnet, Riksbyggen.